Couture DIY
6
nov 17

Les recommandations de la semaine

D’après les statistiques du blog, je vois que vous êtes de plus en plus nombreuses à lire mes articles dédiés à la couture et cela me fait très plaisir (d’autant plus que je vous ai préparé mon premier podcast en vidéo que je publierai cette semaine). J’ai donc décidé de dédier cet article du lundi à des recommandations en couture.

L’une de mes amies s’est récemment équipée pour coudre, alors je pense à elle et à mes tout-débuts il y a plus de 2 ans, à ce que j’aurai aimé que l’on me dise.

Voilà donc LA grande question du jour : Quels conseils pour commencer la couture facilement et sereinement ?

machine-a-coudre

Conseil 1 : Acheter du matériel de qualité

Cela va sans dire, si on achète du matériel de mauvaise qualité, on s’en mordra les doigts. Selon mes tests personnels, exit notamment le fil acheté sur le marché car il a tendance à casser ou faire du bourrage avant le chat de l’aiguille lorsque l’on coud. J’utilise du fil Gutterman pour être tranquille. Idem pour les tissu achetés très peu chers du mètre qui s’avèrent être une galère pour commencer. Privilégier le coton 100%, soit en chaîne et trame (= le coton classique quoi, pour faire des robes par exemple), soit en jersey (oui il existe du jersey 100% coton, et il est plus facile à travailler que la viscose).

En ce qui concerne la machine à coudre, je pense qu’aucune n’est vraiment mauvaise ou bonne, il faut trouver le potentiel de celle que l’on a achetée / récupérée et apprendre à l’utiliser. C’est surtout la diversité des points qui peut guider : s’il y a beaucoup de points élastiques, ou des points de surjet, on peut se lancer dans la couture du jersey, sinon, il vaut mieux rester sur des matières non extensibles. Pour info, je couds à la maison sur une Janome Jean & Strech, et chez mes parents sur une très vieille Singer qui n’a que 5 points différents. Je ne réalise pas le même type de projets, c’est tout.

Et pour celles qui se poseraient la question par rapport à une surjeteuse : pour faire simple, une surjeteuse ne peut pas remplacer une machine à coudre, elle est complémentaire pour réaliser facilement le surfilage des pièces et assembler et coudre du jersey. Pour le reste, c’est la machine à coudre qui fait le travail.

Conseil 2 : S’équiper en aiguilles

Au départ, je cousais tout avec l’aiguille fournie avec ma machine. Grossière erreur, il existe des aiguilles spéciales et ce n’est pas pour rien. Par exemple, pour le jersey, il est impératif de coudre avec une aiguille jersey qui a le bout un petit peu arrondi pour glisser entre les mailles, et ne pas faire de trou comme le ferait l’aiguille classique. Idem, les tissus très fins ont besoin d’une aiguille micro-textile (croyez-moi, j’ai testé sur une écharpe en soie, grosse boulette ! ) Il existe aussi des aiguilles pour le jean et pour le cuir, qui sont bien solides pour percer de grosses épaisseurs. Et des aiguilles doubles, mais ce n’est pas nécessaire à avoir pour commencer la couture.

Conseil 3 : Prendre des avis de couturières sur les patrons

Vous trouverez souvent des avis laissés sur certains patrons : il taille grand, ou très petit, etc. Toutes les infos sont bonnes à prendre en amont, avant de vous lancer, car certains livres très grand public pour enfant par exemple sont réputés très mal taillés.

Conseil 4 : Lavez vos tissus avant de coudre

On ne le répétera jamais assez : il faut laver ses tissus lorsque l’on confectionne des vêtements notamment car ils rétrécissent ou se déforment parfois un peu au lavage. (même les jersey en coton !). Utilisez le programme classique de votre machine, celui avec lequel vous laverez votre vêtement une fois fini. Et dans l’idéal, il faut repasser le tissu avant de le découper, histoire d’éviter les plis.

Conseil 5 : Ne pas avoir peur de se lancer car tout le monde peut y arriver

Oui certains projets semblent complexes, mais avec l’entrainement, cela vient, c’est juré. Attaquez par des projets qui vous plaisent et vous motivent, rien ne sert de se forcer à faire des lingettes démaquillantes réutilisables si ce n’est pas votre truc et que vous rêver de faire des vêtements ou des doudous par exemple.

Personnellement la couture m’apporte beaucoup car elle me donne confiance, je vois que je progresse, et ce sans l’aide de personne. Je me sers beaucoup de Youtube (je vous renvoie à cet article), le site d’Artesane me semble également très bien (je testerai peut être pour me perfectionner). Le très bon livre « Tout le monde peut coudre« est également sorti, de la blogueuse couture Les Lubies de Louise , il va vous décomplexer !


Et voilà une liste de projets qui sont faciles pour débuter :

La couture de vêtements pour femme

– la robe Arum de Deer&Doe (réalisée ici et )
– le Tshirt gratuit plantain de Deer&Doe (réalisé ici)
– la jupe froncée facile de l’Usine à bulle

La couture de vêtements pour enfant

– les patrons Ottobre Design (ils sont géniaux pour débuter car leur design est facile), vous pouvez les acheter en kiosque ou sur leur site
– les patrons japonais. Ils taillent souvent assez large et les modèles peuvent ainsi durer longtemps aux enfants. Voir mes exemples réalisés ici et .
– le gilet en V avec biais et sans doublure chez Made Everyday
– le sarouel bébé évolutif de Minuscule Infini

tissu


vous aimerez aussi


commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *