Depuis quelques temps, il est relativement fréquent que des marques proposent aux utilisatrices de participer à l’élaboration du produit final, ce qui ne manque pas de faire écho au modèle participatif plébiscité par les réseaux sociaux.
Chez l’Occitane notamment, on peut se concocter « maison » une crème de jour à partir d’ingrédients en kit.

En vernis, il y a la vague de la customisation facile à l’américaine avec des patchs à motifs ou des vernis à effets qui viennent se rajouter à une couleur plus classique. J’ai testé le vernis qui craquelle d’OPI mais d’autres marques qui s’y mettent aussi.

On choisit la couleur que l’on veut pour la base, et ensuite celle du « shatter » (comprendre couche qui va fendiller aléatoirement), disponible en noir, gris argenté, blanc (celui que j’ai choisi), rouge, bleu marine,etc. Attention, cette couche demande un dosage moyen : trop de produit, on dirait vite le décor d’un film catastrophe; et pas assez de produit et la couche ne craquellera pas vraiment.

Et voilà, des ongles « berlingots » !

Vernis à ongles OPI

Vernis à ongles OPI

Vernis à ongles OPI

Vernis à ongles OPI
Top Coat OPI Shatter, vendu chez Sephora, cliquer ici

Crédit photo : Rockygirl / Photo credit: Rockygirl