Qui dit rentrée dit aussi envie de changement capillaire parfois. Et pour moi, cela a été exactement le cas. Mes cheveux blonds avaient mal supporté la mer et le soleil, et puis tout simplement, j’en avais assez d’être blonde. La démarcation entre les racines et les balayages successifs était trop marquée, pas assez fondue.

Etant donné que j’ai toujours aimé le roux sans jamais oser le porter, je suis allée chez le coiffeur avec une demande simple : faire un joli dégradé qui tire un peu vers le roux mais pas trop (comprendre pas trop roux, ni trop blond quand même qu’on voie un peu le roux, pas trop sombre non plus, et qui aille avec ma carnation, mes yeux, etc !) La fille a nettement vu mon potentiel de pénibilité et cerné ce que j’avais tant de mal à exprimer. Elle m’a fait une couleur blond foncé avec une pointe de cuivre uniquement sur la partie décolorée pour avoir un résultat naturel.

In fine, j’aime bien la couleur obtenue. Elle a juste tendance à être vraiment différente selon les éclairages et le soleil (ceux qui me suivent sur Instagram vont s’en apercevoir), mais on dira que cela colle à mon tempérament volubile et caméléon. Et toc.

J’ai eu droit aussi à :
« Maman, pourquoi tu as changé la couleur dans tes cheveux ?
– Pour faire plus joli et pour être différente.
– Et pourquoi ?
– Le changement, c’est bien parfois.
– Et pourquoi ?
– …  »
Vive la période des « pourquoi » qui tournent en rond !

nouvelle couleur de cheveux : roux

nouvelle couleur de cheveux : roux

nouvelle couleur de cheveux : roux

nouvelle couleur de cheveux : roux

nouvelle couleur de cheveux : roux

nouvelle couleur de cheveux : roux