Qui n’a jamais pesté contre le mauvais temps, cette pluie torrentielle qui rend toutes façades si grises et les esprits si sombres, ou bien cette neige qui occasionne tant de difficultés sur la route ?

Et bien, justement, c’est pour prendre le contrepied de cette tendance à ne voir que la laideur, que le jeune photographe Christophe Jacrot a réalisé de nombreuses séries sur le sujet des intempéries. Il met en lumière le fait qu’il y a de très belles choses à observer sous la pluie ou la neige, qu’on oublie juste d’y prêter attention, trop pressés de nous mettre à l’abri, tête baissée.

On m’a fait découvrir ce photographe dans l’un des ateliers de mon association photo, et j’ai tout de suite adoré son point de vue conceptuel, et aussi son don pour les compositions graphiques. Je vous laisse donc découvrir une sélection de son portfolio, tout en poésie. Si vous en voulez plus, rendez-vous sur son site ici.

Et gardons en tête comme lui, que la beauté surgit là où d’ordinaire on passe sans ne rien voir…

Who has not grumbled against bad weather, torrential rain which makes facades be so grey and minds so dark, or the snow that causes so much trouble on the road?

Well, precisely, it’s to show the opposite of this tendency to focus on the ugliness, that the young photographer Christophe Jacrot has conducted many series on the topic of bad weather. He highlights the fact that there are great things to watch in the rain or snow, we just forget to pay attention, too eager to put ourselves away, head down.

I heard about this photographer in one of the workshops of my Photo Team, and I immediately loved his conceptual work, and also his gift for graphic compositions. I let you discover a selection of his portfolio, very poetic. If you want more, visit his website here.

And keep in mind as he does, that beauty arises where one usually goes by without seeing nothing …