Comme avoué lors du lancement de la rubrique, je veux que ma vie soit comme dans un film, trépidante comme un thriller mais qui finit bien comme une comédie romantique. Et si pour commencer, on s’inspirait de nos films préférés pour pimenter nos vies? Et si on leur piquait un look, une recette, une musique, un lieu-culte ? Alors comme promis, je vous propose de quoi faire un peu votre cinéma au quotidien…

As I admit it when we launch this column, I want my life to be just like a movie, exciting as a thriller but with a happy ending like in all the good romcoms. So, why not being inspired by our favorite motion pictures to spice up our lives? Why not stealing a look, a recipe, a music, a place to be from them? And as promised, I propose to you, dear readers, something to bring the magic of cinema in your daily life…

Ce mois-ci, je visite le Parthénon sur les traces des héros de Two faces of January.

Hossein Amini, auteur particulièrement connu pour le scénario de Drive, passe derrière la caméra pour adapter un roman de Patricia Highsmith, The Two Faces of January. Le charismatique Viggo Mortensen et la si solaire Kirsten Dunst y interprètent un couple de riches touristes américains en vacances en Grèce dans les années 60 qui vont croiser la route d’un mystérieux jeune homme, Rydel, interprété par le formidable Oscar Isaac (révélé dans Inside Llewyn Davis). Dans ce thriller glamour, le mystère n’est jamais où on l’attend. L’intrigue est un peu alambiquée, parfois illogique et le rythme s’essouffle par moment mais le film fonctionne grâce à la personnalité complexe de chacun des personnages qui se révèlent tour à tour menteurs, jaloux, paranoïaques, faibles ou émouvants. Ce trio amoureux est brillamment interprété et leur cavale sous le soleil grec donne immédiatement envie de visiter ces lieux chargés d’histoire, berceau de la civilisation moderne.

Direction donc l’Acropole à Athènes ! L’équipe du film a eu le grand privilège de tourner une scène décisive (la rencontre entre Rydel et le couple) à l’intérieur même du Parthénon. Le plus connu des monuments grecs classiques surplombe l’Acropole et impressionne avec ses immenses colonnes de marbre. Première construction lancée par Périclès au Vème siècle avant JC, dédié à la déesse Athéna, le Parthénon et l’Acrople sont une visite incontournable et passionnante à faire lors d’un séjour à Athènes.  Nul besoin d’y rencontrer son propre Rydel pour sentir un parfum de mystère plané dans ce lieu historique. Un conseil, en été, allez-y tôt ! Comme on le voit dans le film, il y a très peu d’ombre !

Chronique film Two Faces of January

Chronique film Two Faces of January

This month, let’s visit the Parthenon in the footsteps of the heroes of the movie Two faces of January

Hossein Amini, the author best known for the scenario of Drive, goes behind the camera to adapt a novel by Patricia Highsmith, The Two Faces of January. The charismatic Viggo Mortensen and the so solar Kirsten Dunst play a couple of rich American tourists in Greece in the 60s that will cross paths with a mysterious young man named Rydel and played by the great Oscar Isaac (revealed in Inside Llewyn Davis). In this glamorous thriller, mystery is never where you expect. The plot is a little convoluted, even illogical sometimes but the film works thanks to the complex personality of each character, which appears alternately liar, jealous, paranoid, weak or moving. This love triangle is brilliantly performed and this escape under the Greek sun is a great pretext to visit these historical places, real cradle of modern civilization.

So, Acropolis and Athens, here we come ! The film crew had the great privilege to shoot a decisive scene (the encounter between the couple and Rydel) inside the Parthenon. The most famous of all classical Greek monuments, overlooking the Acropolis impresses with its huge marble columns. First monument launched by Pericles in the fifth century BC, dedicated to the goddess Athena, the Parthenon and the Acropolis are an essential and exciting visit during your stay in Athens. No need to meet your own Rydel to feel an aura of mystery hovered in this historic place.  Just a tip : in summer, go early! As seen in the movie, there is very little shade!

Écrit par Marie-Emilie Michel / Written by Marie-Emilie Michel