Vous allez être gâtés !! 5 d’entre vous vont pouvoir gagner 2 places pour aller voir Mademoiselle Julie, le nouveau film de Liv Ullmann (actrice devenue réalisatrice et metteur en scène, qui fut longtemps la muse et la femme d’Ingmar Bergman).

Comment participer ? C’est très simple :
1. Suivez Rockygirlparis sur Facebook ici, sur Hellocoton là, sur Instagram ou sur Pinterest
2. Laissez-moi un commentaire en dessous de cet article.

Vous avez jusqu’au 10 Septembre 2014 pour participer.
Après tirage au sort, les gagnants seront prévenus par email. Ils donneront leurs coordonnées postales et recevront leurs places.

Mademoiselle Julie Jessica Chastain

Mademoiselle Julie Jessica Chastain

Mademoiselle Julie Jessica Chastain

Mademoiselle Julie est avant tout une formidable pièce, écrite en 1888 par l’auteur suédois August Strinberg. L’histoire ? Lors des fêtes de la St Jean, Julie (la sublime Jessica Chastain dans le film), une jeune aristocrate, séduit Jean (l’épatant Colin Farell), son valet, au nez et à la barbe de sa promise, la douce et très croyante cuisinière, Christine (Samantha Morton).  Mais, ce petit jeu de séduction va vite transformer la cuisine en champ de bataille et la fête en nuit en enfer. Parce qu’une fois le charme rompu, les idéaux de l’une et le cynisme et la volonté d’ascension sociale de l’autre se heurtent. Mortellement. Julie, petite fille riche mal-aimée, écartelée par les codes d’une société trop étriquée pour elle va se brûler les ailes auprès de Jean, ce valet ambitieux et arriviste.

En choisissant de respecter la théâtralité de l’histoire (unité de temps, de lieu, d’action) et en restant concentrée sur les trois personnages (aucun figurant ou rôle secondaire), Liv Ullmann parvient à donner un sentiment d’oppression et à montrer à quel point les thèmes évoqués dans la pièce (les distinctions sociales, l’égalité homme/femme, le poids des conventions…) n’ont rien perdu de leur actualité. Fallait-il pour autant adapter une fois encore cette pièce au cinéma ? Certaines longueurs se font ressentir face à la caméra, sans parler de la tentation de quelques métaphores trop appuyées. La question est ouverte : participez au concours, vous nous donnerez votre avis après avoir vu le film !