Je vous en parlais déjà dans cet article, j’ai eu la chance d’aller sur le salon Bijorhca cette année. J’y ai fait de bien jolies rencontres. Aujourd’hui, je vous fais découvrir la marque KDyaK, qui mêle dentelles anciennes et laiton recouvert d’or ou d’argent. Un concours devrait suivre dans les prochaines semaines, stay tuned ! En attendant, vous pouvez trouver ces bijoux sur le e-shop KDyak ici.

I’ve already told you about it in this article, I had the chance to go on Bijorhca professional fair this year. I discovered pretty goodbrands. Today I show you KDyaK that mixes antique lace and brass covered with gold or silver. A contest should follow in the coming weeks, stay tuned! Meanwhile, you can find this jewelry on the KDyak e-shop here.

Crédit Photo Rockygirl / Photo Credit Rockygirl.

KDyak bijou createur dentelle

KDyak bijou createur dentelle

KDyak bijou createur dentelle

KDyak bijou createur dentelle

KDyak bijou createur dentelle

KDyak bijou createur dentelle

KDyak bijou createur dentelle

KDyak bijou createur dentelle

Petite interview de la créatrice de KDyaK, Noémie Cadilhac, afin d’en savoir un peu plus…

Comment t’es venu l’idée de créer ta marque de bijoux K.DyaK ?
Je fais des bijoux depuis que je suis petite ; j’aime beaucoup faire des expérimentations en recyclant ce qui me tombe sous la main. J’ai donc décidé, lorsque j’en ai eu l’opportunité, de mêler toutes mes passions et de lancer ma propre marque de bijoux !

Pourquoi ce nom K.Dyak ?
K.DyaK est mon nom de famille et j’y suis très attachée. Je l’ai tout de même modifié pour qu’il fasse plus graphique et qu’il ne fasse pas penser directement à la marque de voiture.

Quel type de matériau utilises-tu pour créer tes bijoux et pourquoi ?
J’utilise des dentelles vintages car la base de mon travail à toujours été le recyclage et le détournement d’objets. Je récupère aussi des chutes de cuirs de grandes maisons de maroquinerie ; les couleurs sont superbes et la qualité au top. Pour la partie métal, il s’agit de laiton ; c’est une matière facile à travailler, souple mais résistante surtout lorsqu’il faut la travailler pour en faire des manchettes ou des bagues.

Peux-tu nous en dire plus sur ton atelier et la fabrication de tes bijoux ?
Mon atelier se trouve chez moi, dans mon nouvel appartement bordelais. Il est organisé par pôle de travail : soudure et polissage, teinture et durcisseur, collage puis montage. Je travaille donc la dentelle vintage que je teins, durcis puis tends, tel un sertissage, entre des structures de laiton, dorées à l’or fin 24 carats ou plaquées argent. Je dessine chaque pièce que je fais découper au laser dans une entreprise française. Je mets un point d’honneur à faire des bijoux 100% faits en France et à la main.

Quelle est ton inspiration pour la nouvelle collection 2016 ?
Pour la nouvelle collection 2016, j’ai introduit un peu plus de cuir dans une collection d’accumulation d’hexagones. La délicatesse des dentelles et la souplesse du cuir se marient très bien avec le métal. C’est une sorte de douce confrontation qui donne un côté poétique à mes collections.

Quel futur dessines-tu pour K.Dyak dans les années à venir ?
Pour la suite, je prépare une collection luxe ainsi qu’une gamme de décoration enfants et adultes. Et pourquoi pas, lorsque je me sentirai bien installée à Bordeaux, ouvrir une petite boutique atelier !


Small interview the KDyaK jewelry designer, Noémie Cadilhac, to learn a little more about her brand …

How did you came to the idea of creating your brand, K.DyaK jewelry?
I make jewelry since I was a child; I love to experiment by recycling whatever fells into my hands. So when I had the opportunity to mix all my passions, I decided to start my own jewelry brand!

Why the name K.Dyak?
K.DyaK is my family name and I am very attached to it. I still modified it to make it more graphic and in order not to have a direct link to the car brand.

What kind of material do you use to create your jewels and why?
I use vintage lace as the basis of my work because I’ve always been recycling and diverting objects. I also recovers large leather cuts from luxury leather brands; colors are beautiful and the quality is high level. I use brass; it is an easy material to work with, flexible but tough especially when you have to work to make cuffs or rings.

What is your inspiration for the new 2016 collection?
For the 2016 new collection, I introduced a little more leather in the accumulation of hexagons. The delicacy of lace and leather supple blend well with the metal. It is a kind of gentle confrontation that gives a poetic side to my collection.

What future are you drawing for K.Dyak in the coming years?
I am preparing a luxury collection and a range of decoration items for children and adults. And why not, when I will feel well installed in Bordeaux, open a small shop!