Je ne sais plus si j’en avais parlé précédemment sur le blog : je me suis inscrite dans une assoc’ photo pour avoir l’occasion de découvrir de nouvelles choses et échanger des points de vue. Cette année, j’ai voulu m’essayer à la photo de studio. J’ai dû aller à l’encontre de mes goûts habituels pour les portraits spontanés pour appréhender la lumière dans le cadre très rigoureux et prédéfini du studio. Croyez-moi, un visage bien ou mal éclairé peut changer du tout au tout, se déformer ou au contraire laisser apparaître une peau de bébé (ou presque).

L’éclairage de studio respecte de nombreuses règles que l’on teste à l’assoc’ de manière empirique car nous n’avons pas de véritable prof, juste des bénévoles très sympa ! C’est le culte de la débrouille !

La semaine dernière, le thème était le « High Key », ou « blanc sur fond blanc » ! Voici ci-dessous ma photo préférée de la séance. Bien que je n’aie pas encore tout à fait le rendu souhaité, j’aime beaucoup le sourire détendu que notre modèle affichait… C’était une très chouette rencontre.

I can not remember if I mentioned it earlier on the blog: I joined a photo association in order to have the opportunity to discover new things and exchange views with other people. This year, I wanted to try the studio photo shoot. I had to fight against my usual taste for spontaneous portraits to capture light through the very rigorous and predefined studio framework. Believe me, a well or poorly lighted face can all change radically : be deformed or reveal a baby’s skin (or so).

The studio lighting obeys many rules that we empirically try because we have no real teacher, just ver cool volunteers! It is the worship of resourcefulness!

Last week, the theme was « High Key », or « white on white »! Below is my favorite picture of the session. Although I have not yet quite the desired result, I love the relaxed smile that our model showed … It was a very nice encounter.