Voici une série noir et blanc fantomatique qui évoque les méandres dans lesquels il est facile de se perdre les nuits où l’insomnie nous happe.
Petite pensée à ceux qui souffrent d’avoir un sommeil trop délicat et un cerveau qui décide de tourner en boucle à des heures indues, comme dans une spirale où les émotions mal assimilées, peurs inconscientes et tracas du quotidiens tourbillonnent dans un manège infernal.

Here is a ghostly black and white serie of photos that reminds of the maze in which it is easy to get lost on the nights of insomnia.
Little thought to those who suffer from a too delicate sleep and a brain that decides to turn loop at odd hours, as in a spiral where badly assimilated emotions, unconscious fears and everyday worries whirl in a hellish ride.

Husckarl

Husckarl

Husckarl

Ces photos sont extraites du portfolio d’Anton Claudiu Petre, jeune photographe roumain. Pour voir davantage de ses travaux, cliquez ici.

These photos come from the portfolio of Anton Claudiu Patre, a young Romanian photographer. To see more of his work, click here.