Loretta Lux était peintre avant de devenir photographe. Cela explique sûrement une partie de son style ultraréaliste où des enfants tristes ou absents prennent la pose dans un décor minimaliste.

Les portraits de Loretta Lux peuvent déranger par l’émotion mélancolique qu’ils laissent transparaître entre absurdité de l’existence et passivité face aux éléments extérieurs. Pourquoi cette obsession des enfants ? L’artiste donne une clé de lecture en indiquant qu’ils sont une métaphore d’un paradis perdu. Mais même avec cette explication, le mystère de ces petites âmes tristes reste entier et porte à réflexion. A l’abri dans leur bulle lisse de couleurs pastels, ils semblent perdus dans une rêverie, une méditation qui nous renvoie à nous même et à notre perception du monde.

Le travail de Loretta Lux m’a énormément plu parce qu’il m’évoque l’innocence de Norman Rockwell en plus triste, en plus aseptisé aussi avec la retouche photographique qui gomme toutes les aspérités. Ce sont de très beaux tableaux, étranges et attachants.

Pour découvrir le site de Loretta Lux, cliquez ici.

Loretta Lux Photography

Loretta Lux Photography

Loretta Lux Photography

Loretta Lux Photography

Loretta Lux Photography

Loretta Lux Photography

Loretta Lux was a painter before becoming a photographer. This surely explains part of her ultra-realistic style where sad or absent children pose in a minimalist scenery.

The Loretta Lux portraits can disturb by the melancholic emotion they give between absurdity of existence and passivity facing elements. Why this obsession with children? The artist gives a reading key indicating that children are a metaphor for a lost paradise. But even with this explanation, the mystery of these sad little souls remains and make us think. Sheltered in their smooth bubble of pastel colors, they seem lost in a reverie, a meditation that brings us back to ourselves and to our perception of the world.

I loved Loretta Lux’s work because it reminds me of the innocence of Norman Rockwell in a more sad and more sanitized way, with the photomanipulation that erases all asperities. These pics are beautiful, strange and endearing paintings.

To discover the Loretta Lux’s website, click here.