J’ai lu des classiques bien sûr, mais juste ce qu’il faut pour avoir une culture générale de base, et Shakespeare n’en a pas fait partie en fait. Depuis que je travaille je lis même de moins en moins, absorbée par le digital et mes activités diverses (photo, couture, enfant). Alors lorsque j’ai eu l’occasion de voir en avant-première le dernier film de Justin Kurzel : Macbeth, je me demandais bien comment j’allais pouvoir appréhender une telle histoire.

I read classic literature of course, but just what it takes to have a basic general knowledge, and I didn’t read Shakespeare actually. Ever since I have a job, I read even less, absorbed by digital content and by my various activities (photography, sewing, taking care of my child). So when I had the opportunity to see a preview of the latest film by Justin Kurzel: Macbeth, I wondered how I could understand such a story.

Macbeth critique film de Justin Kurzel

Très bien en fait. Le film Macbeth est magistralement interprété par Michael Fassbender, homme droit et respecté qui se laisse dévorer par l’ambition puis sombre dans la folie, rongé de culpabilité. Marion Cotillard est à ses cotés, en femme tentatrice et manipulatrice, à qui les rennes du destin se dérobent. J’ai été très touchée par leur jeu d’acteurs et le poids de l’indicible dans cette sombre tragédie.

La photographie du film est juste sublime, ce qui a évidemment participé à mon enthousiasme : le jeu de lumières, les ralentis pendant les combats, c’est un spectacle époustouflant. La lenteur des scènes pose une atmosphère pesante, où les mots se font rares et lourds de sens lorsqu’ils sont prononcés. J’ai adoré suivre cette fresque épique dans de telles conditions visuelles. Cela fait un peu oublier que le texte est parfois compliqué à appréhender.

Very well indeed. The film Macbeth is masterfully played by Michael Fassbender, a respected man who lets himself be devoured by ambition and then sinks into madness, consumed with guilt. Marion Cottillard is at his side, as temptress and manipulative woman, to whom the reins of destiny slip. I was very touched by their play of actors and the weight of the unspeakable in this dark tragedy.

Film photography is just sublime, which obviously contributed to my enthusiasm: the play of lights, idlings during fights, it’s an amazing show. The slow scenes settle a heavy atmosphere, in which words are rare meaningful when pronounced. I loved to follow this epic visual fresco in such conditions. It makes you forget that the words is sometimes complicated to understand.

Macbeth critique film de Justin Kurzel

Macbeth critique film de Justin Kurzel

Macbeth critique film de Justin Kurzel

Macbeth critique film de Justin Kurzel

Macbeth critique film de Justin Kurzel

Macbeth critique film de Justin Kurzel

En définitive, je suis ravie d’avoir vu MacBeth. J’ai découvert un monument de la littérature anglaise sous un angle esthétique saisissant qui restera longtemps dans mon souvenir. Je n’aurais pas spontanément choisi d’y aller en réalité mais le hasard a bien fait les choses car j’ai vraiment adoré. Le film pose des questions très actuelles, c’est un bon point de départ pour une réflexion sur le monde contemporain et l’intemporalité des comportements humains.

Le film Macbeth de Justin Kurzel sort dans les salles le 18 Novembre 2015. Il est produit par Studio Canal.

Finally, I am delighted to have seen MacBeth. I discovered a monument of English literature on an amazing aesthetic angle that will live long in my memory. I would not have spontaneously chosen to watch this movie actually but chance has done things right because I really enjoyed it. The film raises very current issues, this is a good starting point for a reflection on the contemporary world and the timelessness of human behavior.

Justin Kurzel’s movie, Macbeth, comes out in theaters November 18, 2015. It is produced by Studio Canal.