Cela fait déjà un mois que je suis rentrée de New York, que le temps passe vite ! J’ai énormément de choses à raconter mais souvent les images reflètent encore mieux le vécu. Je commencerai donc par un pêle-mêle assez touristique de rues et détails de Manhattan, dans un périmètre restreint autour de Times Square, le Rockfeller Center, Grand Central et le Flat Iron.

Des gratte ciels à donner le tournis, avenues immenses, véhicules indécemment énormes, tout est démesuré à New York. (Il en va de même pour les portions alimentaires, les packagings en supermarché, les enseignes, les publicités, les vêtements, etc.) A croire qu’ils ne connaissent pas le sentiment d’émerveillement devant quelque chose de « petit » et « mignon ». Là bas, tout doit être grandiose, et repousser les limites de ce qui a déjà été vu, pour paraître digne d’intérêt. Un peu fou certes, mais cette attitude démesurée se retranscrit dans leurs valeurs, leur manière d’envisager que rien n’est impossible, et ça, c’est vraiment positif !

A bientôt pour d’autres articles sur le New York verdoyant, vu du ciel, coté plage, by night, et une drôle de galerie de portraits, mais chuuuuut, vous découvrirez cela au fur et à mesure !

Crédit Photo Rockygirl / Photo credit Rockygirl

New York 2013 Rockygirl Trip

Rockygirl New York

New York 2013 Rockygirl Trip

Rockygirl New York

Rockygirl New York

Rockygirl New York

New York 2013 Rockygirl Trip

Rockygirl New York

Rockygirl New York

New York 2013 Rockygirl Trip

Rockygirl New York

Rockygirl New York

Rockygirl New York

Rockygirl New York

Rockygirl New York

Rockygirl New York

Rockygirl New York

It’s been a month since I got back from New York, time flies! I have great things to say but images are often a better reflect of the experience. I begin with a quite touristy jumble of streets and details of Manhattan, in a small perimeter around Times Square, Rockefeller Center, Grand Central Station and the Flat Iron.

Skyscrapers to make your head spin, wide avenues, obscenely huge vehicles, everything is disproportionate in New York. (And it’s the same for food portions, packaging in supermarkets, signs, advertisements, garments, etc.).You could think they don’t know the feeling of craziness in front of something « small » and « cute ». Everything must be great, and push the boundaries of what has already been seen, to appear worthwhile. Although it can seem mad, this excessive attitude is transcribed in their values​​, their way of thinking that nothing is impossible, and that’s really positive!

Stay tuned for more articles on the green New York, from the sky, beach side, by night, and a funny portrait gallery, but shhhhh you will discover that as you go!