Noémie Goudal est une artiste française qui m’a immédiatement séduite par ses photos conceptuelles. On peut ne pas se laisser toucher par la froideur minimaliste de cette série de clichés architecturaux, mais l’intérêt est bien au delà de l’impression première. Noémie Goudal est une photographe qui compose des installations artistiques. Elle questionne la proximité qui existe entre réalité et fiction, le vrai et l’imaginaire.

Vous l’avez peut être compris maintenant, les photos que vous voyez ci-dessous ne sont pas du tout des clichés de constructions de béton, ce sont des photos d’installations de papier que l’artiste a pris le temps d’assembler dans la nature pour mieux nous tromper. Et cela fonctionne à merveille, non ?

Ce que j’aime dans le travail de Noémie Goudal, c’est qu’il nous ouvre les yeux sur le potentiel d’une image, la part de rêve qu’elle véhicule alors même que tout peut être trompeur. Cette réflexion peut se poursuivre au delà du concept, dans la vie réelle justement, où le jeu des apparences est tellement présent dans nos relations aux autres. Quelle est la part de construction assumée et celle du naturel dans l’image que nous renvoyons  ?

Je vous laisse avec ces belles questions pour bien commencer la semaine… Belle semaine à tous.

Série Observatoires de Noémie Goudal. / Observatories photo series, from Noémie Goudal.

Observatoire-VII-Sound-Mirror-960x1200

Noemie Goudal Photographie

Noemie Goudal Photographie

Noemie Goudal Photographie

Noemie Goudal Photographie

Noemie Goudal Photographie

Noémie Goudal is a French artist who immediately seduced me by her conceptual pictures. You can not be touched by the minimalist coolness of this series of architectural clichés, but the interest is well beyond the first impression. Noémie Goudal is a photographer who made art installations. She questions the proximity that exists between truth and fiction, real and imagined.

You can have understood now that the pictures you see above are not at all real concrete constructions, these are photos of paper installations that the artist has taken the time to assemble in nature to mislead us. And it works great, right?

What I love about Noémie Goudal’s work is that it opens your eyes to the potential of an image, how it can make you dream while everything is misleading. This reflection may continue beyond the concept, in real life, where the game of appearances is so present in our relationships. What is the part of assumed construction and that of natural in the image we show to the world?

I leave you with these fine questions to start the week … Nice week to all.